Une-Rose-sur-la-Lune

Pensées & réflexions en bataille.

Mercredi 25 août 2010 à 21:20

     J'ai toujours aimé me promener dans les parcs les journées d'été. Quel merveilleux endroit, où les vies se croisent, où l'on aperçoit la silhouette presque effacée d'un vieillard nostalgique, où les éclats de rire des groupes d'adolescents et les cris des enfants jaillissent comme une source du flanc de sa montagne. Quel merveilleux endroit pour sentir la vie passer... 
     Il y a les amoureux qui rêvent d'une vie aussi paisible que leur promenade, aussi verte que la nature qui les entoure. Il y a les parents qui regardent leurs enfants s'ébahir devant un papillon. Il y a les vieilles dames en costume du dimanche, témoins d'un monde vieillot et passé, presque exotique pour nous. Il y a les tableaux paisibles de demoiselles au livre, et ces promeneurs solitaires qui se repaissent de belles images. Il y a tant de monde, une mosaïque d'inconnus, des passés différents, des avenirs à peine envisagés. Il y a l'instant présent que ce parc renferme, à l'abri du monde extérieur et de ses malheurs. Comme un havre de paix, un passage pour les voyageurs de la vie. 


http://une-rose-sur-la-lune.cowblog.fr/images/Levieuxmonsieurquiscrutaitlavenir.jpg

Mercredi 25 août 2010 à 1:02


http://une-rose-sur-la-lune.cowblog.fr/images/Coeurdor.jpg

    Je suis seule sur le quai de la gare. Seule au milieu de tous ces inconnus qui se sentent sûrement aussi seuls que moi. Une brise souffle, je la sens caresser mes reins et le creux de mon cou. Le soleil brille et annihile toute volonté. Perdue dans mes pensées, je ne vois pas les autres. Je sais qu'ils sont là, ancrés sur le béton de ce quai, mais je ne les vois pas. Je savoure l'instant présent et la solitude. 
Des pas légers. Un pas plus sûr de lui. Ils arrivent en retard dans mon cerveau, comme l'écho d'un monde que j'ai commencé à quitter. Lorsqu'on rêve, on meurt un peu, puisqu'on est partout et nulle part à la fois. On sort de son corps pour atteindre des altitudes inespérées.  C'est dangereux de trop rêver, on finit par oublier qu'on vit, et on meurt un peu plus. 
     Les pas se rapprochent, accompagnés de voix. 

     " Laisse-moi tranquille !"  
     C'est une voix d'enfant qui a parlé. Flûtée, légère et en colère. Comme un éclat de cristal qui déchire l'atmosphère morne d'un quai de gare. 

     " Pourquoi tu fais la tête, ma puce ? "
    Oh, la voix tant aimée du père. Je la reconnaîtrais entre toutes. Il y a les pères, des hommes différents avec une famille bien à eux. Et il y a le Père présent en chacun de ces hommes. Celui qui les relie tous. Cette voix qui me consolait lorsque j'étais petite. Si forte, si sûre d'elle, tellement sûre que je ne pouvais que lui faire confiance. Elle est juste derrière moi, cette voix. Malgré moi, ou peut-être un peu volontairement, j'écoute la suite.

     " Je ne veux plus te parler! " 

     " Bien, mais souviens-toi d'une chose. Quand tu es triste ou en colère, mets-toi au soleil et attend. Le soleil réchauffe les coeurs. " 
     La voilà la leçon du Père. En trois phrases il a enseigné la vie à sa fille. Et à moi, par la même occasion. 

     Les voix s'effacent. Je vois leur silhouette noire face au soleil qui m'éblouit. Lui, si grand, tient la petite dans sa main. Comme un trésor. 

Mardi 24 août 2010 à 19:38

http://une-rose-sur-la-lune.cowblog.fr/images/Bijoux.jpg
LUXE. 

     Je n'aime pas ce mot. Je trouve qu'il sonne mal, avec ce X trop cassant.  Il est si brut, un peu comme les "bling-bling" qui affichent leur richesse en étouffant leur corps de matières précieuses et de marques coûteuses. 

Elégance. 
      L'élégance pare les femmes de douceur et de mystère. J'aime prononcer ce mot qui glisse sur la bouche tel le miel et flotte dans l'air même après qu'on l'ait dit. Un peu comme un parfum. L'élégance n'est pas une question de prix, c'est bien plus que ça. Combien de femmes riches tentent de l'acquérir en achetant chez les meilleurs créateurs, et combien d'autres sont belles, même avec un vieux T-shirt  ? 
L'élégance est dans la parole, la démarche, le port de tête. Dans un sourire ou un geste. Dans un pli qui tombe bien, un bijou qui fait resplendir le teint. 


<< Page précédente | 5 | 6 | 7 | 8 | Page suivante >>

Créer un podcast